Archives du blog

Tel père, telle fille

FullSizeRender 2Mes parents ont toujours aimé les beaux objets. Et les vieux objets. Courir les antiquaires et les marchés aux puces, dans ma famille, tout le monde aime ça. Un jour, j’ai déniché un meuble antique et depuis, mon père me propose de me le racheter au moins une fois par année. Et chaque fois, je lui refuse avec un grand sourire. Cette table est parfaite dans notre hall d’entrée et je n’ai pas l’intention de m’en départir.

Un jour, il a mis la main sur une vieille machine à gommes. Une vraie machine à gommes commerciale, rouge pompier, chromée, rutilante.

Mon frère et moi, on l’admire depuis des années, nous demandant -en silence- qui en héritera. Parce qu’on voit la dite machine comme le jouet qu’un enfant ne demande plus parce que ses parents l’ont prévenu qu’il n’en verra jamais la couleur s’il le mentionne une seule autre fois.  On se tient les fesses serrées. On fait comme si on n’y pensait plus, mais on a clairement un oeil sur cette machine.

À quelques jours de Noël, mon père est débarqué au chalet avec un cadeau pour mon beau-fils. Il avait un visage satisfait avant même que Félix ne déchire l’emballage. En fait, il savait qu’il s’offrait ainsi une double satisfaction: le visage illuminé de Félix en découvrant une vraie de vraie machine à gommes remplie de jelly beans, et le mien qui allait de la joie pour mon beau-fils à la complète stupéfaction: IL A OSÉ FAIRE ÇA !!!

Depuis ce jour, je me dis qu’au moins, la machine se trouve maintenant sous mon toit. Et bientôt, j’essaierai de la racheter à Félix au moins une fois par année…

Publicités

2 Commentaires

5 janvier 2015 · 11:34