Ma théorie Marty McFly

Si on part du principe qu’il est impossible d’aimer tout le monde, je conclus que j’ai le droit de ne pas aimer ceux qui dépassent dans les files d’attente.  Je ne vous le cacherai pas, j’en fais une affaire personnelle.

Il y a quelques années, aux douanes de l’aéroport de Cancun, on faisait partie d’une file d’attente qui ne finissait plus de ne pas avancer. Celle qui nous fait miroiter qu’à l’autre bout, il y a la promesse d’un autobus voyageur prêt à nous conduire dans un tout inclus de rêve.  Mais avant d’en arriver là, il faut patienter et surtout, guetter les éventuels tricheurs. Ceux qui avancent, leurs valises à quatre roues à la main, l’air distrait.  Ceux qui ne voient pas  les 2000 visages écoeurés qui font la queue depuis trop longtemps. Ils se choisissent un spot au début de la ligne et s’amalgament doucement à elle,  l’air de rien. L’esprit léger.

-Alex, il y a 2 jeunes qui viennent de s’infiltrer. Fais quelque chose, je vais tout casser.

Si vous êtes en train de vous dire que je conserve mon image de fille gentille parce que mon chum se tape la job du pas fin mais que dans le fond, c’est l’inverse… ehh… ben… vous avez tout compris.

Alors mon chum étant ce qu’il est (un ultime bon gars), il a marché jusqu’à l’avant de la ligne et a gentiment informé le couple dans la vingtaine de ce qu’il n’avait « probablement juste pas remarqué »:

-Excusez-moi, je suis venu vous informer que la queue de la file est là-bas.

Image 2

Je me souviens avoir entendu des gens applaudir sur son passage, tandis qu’il reprenait sa place à côté de moi.  Pendant ce temps-là,  les deux jeunes prenaient une marche de santé jusqu’au bout de la file.  Je ne suis pas une fouteuse de trouble, mais je n’hésiterai jamais à signaler l’injustice.  (Ou à inciter mon chum à le faire, mais il veut pas tout le temps.)

Assis dans l’autobus, on était prêts à partir.  On s’pouvait plus! On allait passer une semaine au Mexique!  Mais les minutes passaient et on ne bougeait pas d’un poil.  Si on avait su où il se trouvait, ç’aurait été plus rapide de marcher jusqu’à notre hôtel. Il faisait chaud parce que l’air climatisé ne fonctionnait pas. On a d’abord cru à un bris technique. Les gens s’impatientaient.  Moi j’avais faim. Tout le monde avait une raison de se plaindre:

-Pourquoi on part pas?

-C’est qui qu’on attend?

-Una cerveza por favor?

-C’est tout le temps long, voyager dans l’sud…

Le chauffeur a affirmé qu’on partirait quand l’autobus serait complet, pas avant. Il restait 2 sièges vides.  Au bout de 2 heures, (Sans farce. 2 heures.)  un couple est entré dans l’autobus.

Le couple qu’on avait renvoyé à la fin de la file d’attente. 

-J’en reviens pas! C’est leur faute, si on a attendu 2 heures!

-Mon amour,  si les 72 personnes dans cet autobus ont 2 heures de vacances de moins cette année, c’est ta faute.

– Tu dis n’importe quoi!

-C’est sérieux!  Tous les gestes qu’on pose dans le présent ont un impact inévitable sur le futur.

-Comme Marty McFly dans Retour Vers le Futur?

-Comme Marty McFly dans Retour Vers le Futur.

Image 3

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Tranche de vie, Vie de famille

7 réponses à “Ma théorie Marty McFly

  1. We stumbled over here different page and thought I might check
    things out. I like what I see so now i am following you.

    Look forward to looking over your web page yet again.

  2. I was very happy to discover this web site. I wanted to thank you for ones time for this particularly fantastic read!

    ! I definitely liked every little bit of it and i also have you book marked
    to look at new information in your site.

  3. bernardgenest@hotmail.com

    Il m’est arrivé quelques fois de lacher un cri à des personnes qui passaient en avant des autres. Ces personnes avaient reccontré leur Waterloo et piteusement sont retournées en arrière! Mais pour ce qui est de votre histoire, je n’arrive pas à comprendre la raison du retard des deux derniers passagers, car en principe ils devaient suivre les personnes juste en avant d’eux, alors pourquoiles deux heures d’attente?

    • Ils se sont dit: allons manger, prenons notre temps, et quand on sera prêt, on se trouvera une place dans la file…!

      • bernardgenest@hotmail.com

        L’erreur a été commise par le chauffeur! D’attendre une quinzaine de minutes, ça peut passer pour les autres passagers, mais pas deux heures. Si, plusieurs personnes s’étaient plaintes, à ce moment là, la décision du chauffeur aurait été différente car il savait qu’avec plusieurs plaintes, il aurait perdu son emploi!

  4. Diane

    Quelle histoire ! J’adore!! C’est trop mon genre en plus.

  5. Paul Lacroix

    Tellement incroyable cette histoire… Comme un effet papillon en plus modéré… En ce qui me concerne, la dernière fois que j’ai demandé à quelqu’un de faire la file comme les autres, il m’a regardé droit dans les yeux et m’a demandé: « Tu me cherches-tu »? J’ai passé mon tour!

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s