J’ai visité la maison qui rend fou!

Hier midi, à la banque:

-Avez-vous les deux bordereaux de paiement?

-Non, mais j’ai deux beaux chèques! (Le sarcasme m’aide toujours à passer à travers la période fiscale.) Je brandis les chèques comme un p’tit drapeau de la St-Jean.

-Ça me prend les bordereaux de paiement pour prendre vos chèques d’impôts de compagnie.

J’oublie toujours d’apporter les formulaires nécessaires, et quand je les ai, ce ne sont jamais les bons. Ya qu’à moi que ça arrive? De retour à la maison, je téléphone à mon super héros de comptable :

-Laurence, je t’ai envoyé les deux bordereaux de paiement par courriel, t’as qu’à les imprimer.

Je retourne à la banque, mes bordereaux en main:

En les voyant, le commis fait une face de dégoût. Je peux pas croire que ça fonctionnera pas, voyons donc! J’ai un flashback de ciné-cadeau:

-Ce sont des photocopies… On n’accepte pas de photocopies parce que chez Revenu Québec, la vérification des bordereaux est faite par une machine, et (attention ça c’est fort:) comme l’encre n’est pas la même, (!!!??!!) ça passera pas.

Je suis honteuse. Je l’ai cru. Il poursuit:

-Je vous suggère d’aller directement chez Revenu Québec, c’est à 10 minutes d’ici, Sherbrooke et  boulevard l’Assomption.

-Je suis à pied.

-Oh…vous êtes à pied… alors là, c’est loin…vous n’avez pas d’auto?

JE N’AI PAS DE PERMIS DE CONDUIRE.

On est cordés comme des sardines.  Mon chandail de laine pique, et je sens une rivière dans mon dos. Je suis la Dominique Michel du métro de Montréal.  À chaque fois que je l’utilise, je me dis que c’était mon dernier métro.  À la sortie du transpire en commun, il y avait un édifice du Gouvernement Canadien.  J’ai fait la file pensant pouvoir payer mes impôts fédéraux.  Au bout d’une demi-heure d’attente:

-Ici mademoiselle, on offre PLEIN DE SERVICES, mais pas celui du paiement d’impôts, je suis désolé.

Sur les mots « PLEIN DE SERVICES », j’ai regardé autour de moi. C’était un beau grand local lumineux de 3000 pieds carrés, avec rien pentoute dedans. Des étagères avec des dépliants sur les algues bleues, et d’autres sur la nécessité de déneiger son toit l’hiver. Pas de farce!  Ah oui! Et quelques postes internet pour les courageux qui pensent pouvoir trouver des réponses à leurs questions sur le site du gouvernement canadien.

Retour au point de départ. Je marché en grognant pour trouver Revenu Québec.  Je ferais 50km à genoux pour une paires de talons hauts, mais marcher 3 coins de rues pour payer mes impôts, c’est trop me demander.

Mesdames et Messieurs, le bureau de Revenu Québec!  Voyez l’enseigne? Non? Au fond, à gauche? Non plus? Ben, c’est là!

Dire que j’étais en beau joualvert est un understatement, comme disent les anglos.  Et avant que je puisse parler à un préposé, j’ai remarqué une affiche qui, clairement, m’était destinée:

-Bonjour. Est-ce que c’est vrai que les banques ne peuvent pas accepter un bordereaux qui a été photocopié?

-Oui c’est vrai.

-Mais vous, vous l’acceptez?

Il y avait des signes de piastres dans ses yeux, comme si tout l’argent des contribuables allait directement dans ses poches:

-Oh oui! Nous, on prend TOUT! Placez le bordereaux et le chèque dans une enveloppe qui se trouve sur le guichet libre-service, et glissez-la dedans.

Le préposé ne prend pas les chèques. Il est en poste pour nous dire d’aller au guichet libre-service. J’adore ça.

-La banque n’accepte pas les bordereaux photocopiés parce que votre machine va freaker, mais si je perds mon après-midi pour venir vous porter en personne mon bordereaux photocopié, la machine, elle vit bien avec ça?!

-…

J’ai pris une grande respiration.

-Pouvez-vous me dire où se trouve Revenu Canada?

-Oh, je pense que c’est sur René-Lévesque, au centre-ville…

-Merci beaucoup.

Je suis sortie. J’ai regardé l’heure. 15:30. C’est sûr que Revenu Canada est fermé. Ou ça le sera quand j’arriverai. Je suis rentrée.

-Passé une belle journée?

-J’t’à boutte.  Je prends mon ricochet et je te renvoie la question.

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Tranche de vie

6 réponses à “J’ai visité la maison qui rend fou!

  1. Finalement, tout comme Astérix et Obélix, tu en est sortie, de la maison qui rend fou.

  2. Martin Veillette

    Loll!!! » comme sur facebook: J`AIME

  3. Paul Lacroix

    Bonjour Laurence, j’ai toujours beaucoup de plaisir à te lire et à découvrir comment tu réussis toujours à prendre une petite histoire de la vie quotidienne et la transformer en une aventure épique. Je partage ta frustration de la bureaucratie gouvernementale mais permet-moi une question: pourquoi doit-tu te rendre en personne aux bureaux des ministères du revenu pour payer tes impôts? En attendant, j’ai hâte de lire ton prochain « pétage de coche ».

    • Parce que je suis toujours la dernire minute et qu’avec la poste, j’aurais t en retard! Oui, j’ai volontairement oubli d’taler tous mes tords dans cette histoire! 🙂 Merci de me lire, Paul!

      Le 12-03-01 10:44,

      • Paul Lacroix

        Excuse-moi d’insister Laurence mais j’utilise internet pour payer mes comptes depuis tellement longtemps que je ne me rappelais plus qu’on avait déjà payé nos factures au guichet ou par la poste. En tout cas, ça te fait une bonne histoire à raconter…

      • J’ai découvert le fax il y a 6 mois: baby steps…!

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s