La garde partagée

Dans une boutique où je n’achète jamais rien au plein prix, une cliente est en grande discussion avec la vendeuse. Au bout de quelques secondes, je comprends que le coeur de la consommatrice balance entre deux sacs à main. La pauvre ne parvient pas à faire son choix. Un bref coup d’oeil à la marchandise m’a suffit.

J’en ai donc profité pour ne pas me mêler de mes affaires:

-Ce que tu réussis toujours très bien…

-…

-Tu hésites entre les deux…?

La fille n’avait pas trente ans.

-Ouais…!

-Sérieusement? Celui-là.

-Ah oui?

– Hésiterais-tu entre un café instan et un espresso…?

En une seule phrase, je suis devenue aussi fiable en matière de sacoches que le Dr Ballard en bouffe pour chiens. Elle a tendu le sac à la caissière, qui m’a envoyé un clin d’oeil.

Flattée de cette preuve de confiance aveugle, j’ai poursuivi mon shopping tranquillement. La démarche guillerette. Le coeur léger d’avoir aidé une consoeur de shopping à faire un choix éclairé, responsable, un choix qu’elle ne regretterait pas.

-Alors, alors… ça fait 1428.92, svp, mademoiselle.

Le genou m’a plié.

Culpabilité. Angoisse. Regret. Je n’osais pas me retourner. La reine des soldes était honteuse. Je n’aurais pas pu regarder dans les yeux cette fille qui venait de dépenser deux mois d’hypothèque pour un sac, par ma faute.

« Chère cliente, si tu lis ce message, je m’excuse. Mon conseil était gratuit, mais visiblement, il t’a coûté une beurrée. Je suis désolée. Franchement désolée.

…mais puisque tu sembles très en moyens… je joins mon adresse à cet envoi pour le jour où t’auras envie de me le prêter… Après tout, je t’ai aidé à le choisir… »

-T’es sérieuse, mon amour?

-Elle n’aurait jamais possédé ce sac si ce n’était de moi… c’est quoi, une petite garde partagée, en échange?

-Si c’était pas de ta mère qui t’a mise au monde, je ne t’aurais jamais connue. Que dirais-tu d’une petite garde partagée? Tu passes deux semaines à la maison, deux semaine chez ta mère…deux semaines ici, deux semaines chez ta m…

-T’es niaiseux.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Tranche de vie

Une réponse à “La garde partagée

  1. Sylvie Bassaraba

    J’accepte l’offre d’Alex au sujet de « ta garde partagée ».
    « Deux semaines à la maison, deux semaines chez ta mère , deux semaines à la maison,deux semaines chez ta mère … !
    Je crois pas que tu trouves ça aussi génial que moi !
    p.s. ton chum,je le trouve pas niaiseux du tout du tout !

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s