Ma Marie

J’en ai juste une et je la trimballe dans ma vie depuis  22 ans.  Quelques jours seulement après ma rentrée à la maternelle, un matin de septembre 1988, elle s’est présentée à moi, de façon aussi protocolaire que gentille:

-Eye. Pourquoi les visages que tu dessines ont un contour de visage bleu? Toi, ton contour, est-ce qu’il est bleu?

Elle avait un point… et aussi beaucoup de guts!  Heureusement pour elle,  j’avais pas mal moins d’orgueil à 5 ans que j’en ai aujourd’hui.  Et c’est comme ça qu’elle est devenue ma grande amie.

Enfant, on a joué avec nos poupées.  Surtout avec celles qui allaient dans l’eau, la version 100% rubber des bouts d’choux. …Qu’on devait toujours vider de leur eau en appuyant très fort sur leur bédaine après un après-midi à se ratatiner les doigts dans la piscine.

On a fait 100 fois du courant dans ma piscine hors-terre.  On a joué à Marco Polo.  On s’est appelées pour s’assurer de mettre nos jumpers à carreaux identiques.  Comme tout le monde, on a soufflé dans la cassette du Nintendo.

Tous les étés, tous les week-ends, on a dormi chez l’une ou chez l’autre.  J’étais devenue une Tancrède et elle, une Bareil. On a joué au monopoly en pyjama et mangé des toasts au beurre de peanut avant de se coucher.  On a fait des colliers en fimo.  On a eu une période où le rollerblade était tout ce qui comptait dans notre vie.

Et on regardait L’amour avec un grand A.

-J’ai pas tellement d’explication pour ça…

À 72 livres mouillées, on a eu une période régime qui a duré 48 heures.  On a eu une période Isabelle Boulay, qui dure encore. Tout un été, en vélo, on a chanté  l’Hymne à l’amour de l’an 2000 à tue-tête.  Ça, c’était notre période Ginette Reno.   Trop longtemps, on a pris des marches pour zieuter les frères Lambert dans leur salon.  On a capoté sur la série Une voix en Or -que personne a vue sauf nous.  On a gardé des enfants à 3$ l’heure pour pouvoir s’habiller chez JACOB JR.

Et je l’ai appelée complètement paniquée quand le petit monstre  que je gardais n’a pas voulu sortir de sa cachette quand j’ai  décidé que le jeu était fini.

-Et tu croyais qu’il était parti jouer dans le trafic en voyant la porte débarrée…

-Je pense que j’ai arrêté de garder après ça…

Au secondaire, on s’est écrit 600 lettres sans contenu pliées origamiquement, qu’on s’est passées d’un pupitre à l’autre, le moins subtilement du monde.  On a joué dans une fondation de maison en construction en se disant qu’un jour, on l’achèterait et y vivrait avec nos enfants.

-Dans ta face, René-Claude Brazeau! 🙂

On a fait nos devoirs ensemble et on a pété des scores.  On a trouvé cutes les amis de nos frères.  On a fait vivre le dep à St-Louis de France, à coup de sacs de bonbons surets.  Plus tard, employées au dep de la rue Barkoff, on a joué à la chanson arrêtée de la Fureur en remplissant les frigidaires de bières parce qu’à l’intérieur, on n’entendait pas la radio.

On a regardé 1000 fois Le mariage de mon meilleur ami.  En français.

Dermot Mulroney forever.

-Tu l’as dit!

Premières brosses, premières peines d’amour, premières maisons, premiers échecs, premiers deuils, on a tout vu. Ensemble.

Plusieurs années plus tard,  Marie est devenue maman. Et quand elle est devenue maman une seconde fois l’an dernier, je suis devenue marraine pour la première fois.

En cette rentrée 2011, je pense à tout le bonheur que m’aura procuré ma rentrée 88 en te mettant sur ma route.

Pardonne-moi mon amie d’être émotive, je viens de regarder Donnez au suivant.

C’est la faute à Chantal Lacroix.

Je t’aime. Merci d’être dans ma vie.

Publicités

11 Commentaires

Classé dans Tranche de vie

11 réponses à “Ma Marie

  1. Pingback: Mon amie Marie s'est mariée! - La Reine du Shopping

  2. Pierre Gélinas

    Pardonne-moi mon silence,
    très sympathique Laurence! (rime plate… involontaire!)

    Quel beau récit chaleureux et attachant.
    J’ai ressenti une belle émotion à la lecture de tes souvenirs si humains et où on vit, bien sûr, ta fidèle amitié pour ta grande amie.
    Comme c’est beau et touchant.

    Merci pour ces beaux moments que tu nous offres en cadeau de lecture.

    Très belle écriture et garde ta spontanéité.

    Quel talent remarquable pour la nouvelle.

    Bravo Laurence

    Pierre Gélinas

  3. Votre texte est carrément génial. Merci Laurence pour ce récit, et pour avoir pris le temps de le partager. Vous avez un don réel pour l’écriture. Indéniable.

  4. Y. NOVEL

    L’amitié de deux femmes serait-elle plus forte que c’elle de deux hommes ? En tout cas, une femme peut faire perdre la tête aux deux meilleurs amis.

  5. Sébastien G. Côté

    Wow. Vraiment.

  6. Jean et Johane

    Oui chère Laurence

    Ce que tu peux être touchante quand on lit ce très beau texte et que surtout nous avons été témoins de très près de cette grande amitié à laquelle vous êtes tous les deux fidèles et intenses.

    Que de moments partagés entre vous et aussi à l’occasion par une où l’autre de vos familles. Par moment de la symbiose pure et simple.

    Continuez à vivre cette grande amitié comme un trésor bien gardé.
    Merci Laurence de ces beaux mots.

    Affectueusement les parents de Marie XOXOXOXO

  7. Jean-Francois Charette

    Oui oui je l’avoue, j’en suis jaloux. J’aurais adoré avoir un chum (mon best à moi) avec qui j’ai grandi et que je verrais encore aujourd’hui.

    Le mien, que je considère auj. comme étant mon « Best », je l’ai connu par l’entremise d’un de mes amis et on se côtoie encore auj, il est même dans le C.A. de ma troupe de spectacle. C’est VRAIMENT un ami extraordinaire et que je permets, en état d’ébriété, de lui rappeler: «Jean, t’es mon meilleur chum hic» Toujours le bon conseil pour faire réfléchir et me faire prendre les bonnes décisions, simple, facile à vivre, attachant, accueillant…bref un méchant bon gros nounours (il fait 6’3″, 275 lbs) qu’on a envie de serrer dans nos bras.

    Il n’a qu’un seul défaut: «ostie qu’il retourne jamais les appels, grrrrr!!!!» (désolé pour le sacre, ça sorti tout seul) ;o/

    Morale: ne cesse jamais de lui rappeler à ton amie que tu l’aimes Laurence ok?!?

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s