Qu’on m’apporte un tablier orange!

J’ai jamais eu l’intention d’aller planter des arbres au BC.  J’ai jamais eu envie de travailler dans un centre horticole non plus.

Notre objectif du week-end: aller 30 fois chez Home Dépôt parce qu’on plante des arbres.

-des arbustes.

-des arbrustes.

-tu m’énarves.

On fait rien à moitié quand mon chum s’implique.  Son nom de famille aurait dû être Overkill.  On a entrepris la démolition/reconstruction de nos bacs à fleurs. Et quand on parle de bacs, chez-nous, on parle de Bacs avec un grand B. 25 pieds cube. On devait en remplacer 5. En arrivant chez Home Dépôt, il fallait voir mon chum descendre à bras 14  « 2×6 » de 12 pieds de long…de la 3e étagère, avant de se faire dire non, on ne fait pas la coupe du bois traité à cause…ben que c’est traité.

-les émanations, qu’il a dit, le gars.

Direction: une shop de bois « qui n’a pas peur de ça, les émanations! »

100$ de coupes de planches plus tard, on revient à la maison avec nos bacs à fleurs…à assembler.

-Ikea, watch-toé.

J’ai dit à mon chum qu’on en avait pour l’après-midi avec ce projet. Je n’ai jamais cru que j’étais humoriste, mais sa réaction m’a sérieusement fait envisager un changement de carrière.

En plus des 175 morceaux de 2×6, 2×4 et 2×3 coupés exactement de la bonne longueur, nous devions rapatrier tout le nécessaire à bacs à fleurs, parole de notre nouvel ami horticulteur, Nicolas:

-le plastique à bulles pour isoler les côtés, la toile géotextile pour le fond,  de la roche 3/4 et  125 sacs de terre que j’ai ouverts au canif, vidés en un amoncellement digne du mont st-hilaire et mélangés à la pelle avec 2 sacs de terre fluffy. Pour que ce soit fluffy.  5 sacs de compost de crevettes (nos plantes sont des épicuriennes.)  et 3 sacs de copeaux de bois…

Le coup d’envoi est donné, il est précisément 18:30!  Mon chum a fini la construction du 2e bac à la lueur de sa lampe frontale.  Qui c’est qui se lance dans le jardinage deux heures avant que le soleil fasse sont last call? Nous autres.

On a pris la journée de dimanche pour construire les 3 autres, et remplir les deux de la veille. Lundi. Démolition des vieux bacs.

-On vous rappelle qu’aucun animal n’a été blessé durant ces travaux.

-T’as écrasé 6 mille-pattes, 8 vers de terre et 2 bibittes avec une carapace juste trop dégeulasse!

-C’est des insectes, pas des animaux…

J’ai pelleté comme je n’ai jamais pelleté. J’ai mal aux jointures, au dos, aux épaules, aux jambes. J’ai commencé à avoir mal dimanche soir. Tsé, quand ton corps est pressé d’être racké? Quand il peut même pas attendre la fin du projet?

Mon corps n’est pas trooper.

Avant de terminer, je voudrais remercier la fin de semaine de 3 jours pour avoir rendu possibles ces travaux. Merci à la shop de bois qui n’a peur de rien, pas même du bois traité. Et au 5e voisin qui a cru que nous étions des paysagistes professionnels, merci. Non, nous n’acceptons pas les contrats. Merci de bien vouloir vous abstenir de nous proposer un p’tit contrat. C’est non. Merci. Sans façon. Aurevoir. Merci. C’est non.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Tranche de vie

Une réponse à “Qu’on m’apporte un tablier orange!

  1. Jean-Francois Charette

    Lolllll mausus que ça fait du bien te lire, t’es tellement drôle et sans prétention Laurence!

    Collades :o)

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s