Scandale à Outre-Pont

On avait un plan très précis pour le week-end. On s’était consulté, on était d’accord. C’était organisé depuis au moins mercredi passé. On voulait absolument-absolument rien faire. Les pieds sul’pouf.  Le Food Network 24h par jour. Jusqu’à lundi matin. Jusqu’à ce que mort s’ensuive.

« Ou jusqu’à ce qu’on soit plus capable de regarder Guy Fieri s’envoyer du bacon deep fried au fond de la gorge. »

Contrairement à bien des gens, je n’ai aucun problème à passer deux jours entiers en communion avec mon salon. Mais samedi après-midi, on a carrément failli à notre devoir de gens qui prévoyaient s’habiller en mou pendant 48 heures.  J’avais envie de faire découvrir à mon chum une épicerie que j’ai moi-même découverte il n’y a pas si longtemps, à l’occasion d’un tournage.

Il a eu une épiphanie.

Des petits anges nus sont descendus du ciel avec leurs harpes, et se sont posés dans le parking du KIM PHAT, sur Jarry Est.

« Très dans l’Est. »

Pour ceux qui n’y sont jamais allés, KIM PHAT est la preuve qu’au Québec, c’est facile d’être dépaysé. C’est d’ailleurs dans cette épicerie que j’ai vu ma première palourde royale LIVE.

Les tablettes sont remplies de produits qu’on connait à peine.  J’adore ça, même si je n’ai pas pu lire les étiquettes de tous les produits.

« Parce qu’on aurait été encore là dans 3 semaines », qu’on m’a gentiment fait comprendre. 🙂

Puis on est arrivés au rayon des fruits et légumes. Instinctivement, on s’est trouvé devant une montagne de caisses de mangues. MURES! Des mangues mures!

« Ça se peut, ça? »

Depuis quelques mois, (années? décennies? millénaires?)  les fruits sont récoltés avant d’avoir pu murir sur leur arbre, et pourrissent dans nos paniers à fruits avant d’avoir muri.

« Dis-le dont franchement:  ça goûte pu rien pentoute. »

Dernièrement, on sentait que les mangues avaient carrément laissé tombé les Québécois.

« Comme Stephen Harper. »

« Bon bon bon… tu vas faire des réflexions politiques, maintenant? »

Revenons aux mangues. 3.99$ pour une caisse de 9 mangues bien mures. On s’est fait un high five.  En les sentant- même à travers la pelure-  ça sentait la mangue. Le sucre, même. C’est un indicateur qui ne trompe pas. J’étais émue. Mon chum, lui, avait simplement une poussière dans l’oeil…

En les goûtant à la maison, on en revenait pas. Viva el peru!  Jamais, en 63 ans (à nous deux, là…) on a mangé des mangues aussi délicieuses. Je sacrifierais un orteil dans un rituel vaudou pour qu’elles soient toujours aussi bonnes.

« Amen. »

Dimanche matin, direction Pont Champlain. On s’en va « essayer » le KIM PHAT du 450. Gens de la Rive-Sud, on s’en vient!

« Organise dont un groupe touristique d’épiceries asiatiques un coup partie… »

« Laisse-moi vivre ma vie. »

Mon verdict: Mêmes produits, même personnel souriant, allées plus larges, plus propres.

Dimanche. 12:34. SCANDALE À BROSSARD.

Avis aux citoyens d’Outre-Pont:  les mangues sont moins dispendieuses dans le 450.

« 2.99$ la caisse de 10! »

« Johanne Despins sort de ce corps. »

Publicités

1 commentaire

Classé dans Bouffe

Une réponse à “Scandale à Outre-Pont

  1. Mathieu Lavergne Gagné

    Kim Phat Brossard…

    J’y ai passé une heure à sourire un sourire joyeux-incrédule lundi passé.
    Tout ça après avoir dîné seul mais malgré moi, (j’allais au Sao Sao) au
    Mongolian fondue… Dépaysé, le gars…

Commentez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s