La Bible du Shopping Intelligent est en librairie!

LaBibleDuShopping_InvitationSalonLivreQCAprès plusieurs mois de travail en collaboration avec Christophe Billebaud, l’expert couturier que vous avez connu à La Reine du shopping, La Bible est maintenant en librairies!

Pour découvrir tout ce qu’elle contient, je vous invite à lire cet article.

J’en profite pour vous informer que je serai au Salon du livre de Québec du 8 au 12 avril prochain. Pour l’horaire des séances de dédicaces, visitez le site du Salon du livre de Québec.

Au plaisir de vous rencontrer!

Laurence🙂

p.s. Consommatrices averties ou en devenir, vous pouvez aussi visiter le site officiel de la reine du shopping!

1 commentaire

Classé dans Tranche de vie

Où est passé le Projet 52?

Bonjour à tous et à toutes!

Je reçois plusieurs messages concernant le Projet 52. Nous avons lancé il y a quelques semaines un nouveau site qui contient tout le contenu relié aux vêtements et à l’achat intelligent. Le projet 52 se poursuit donc sur le site officiel de la reine du shopping!

Ici, vous continuerez de lire mes histoires de vie de couple et de vie de famille, mes recettes préférées, mes récits de voyage et mes tranches de vie cocasses. Deux endroits où trouver deux type de contenus différents: deux fois plus de plaisir!

Je vous encourage à commenter les articles sur les deux sites, votre opinion est importante car elle me permet de savoir ce qui vous intéresse. Allez! Exprimez-vous!

À bientôt!

Laurence

 

 

4 Commentaires

Classé dans Tranche de vie

Tel père, telle fille

FullSizeRender 2Mes parents ont toujours aimé les beaux objets. Et les vieux objets. Courir les antiquaires et les marchés aux puces, dans ma famille, tout le monde aime ça. Un jour, j’ai déniché un meuble antique et depuis, mon père me propose de me le racheter au moins une fois par année. Et chaque fois, je lui refuse avec un grand sourire. Cette table est parfaite dans notre hall d’entrée et je n’ai pas l’intention de m’en départir.

Un jour, il a mis la main sur une vieille machine à gommes. Une vraie machine à gommes commerciale, rouge pompier, chromée, rutilante.

Mon frère et moi, on l’admire depuis des années, nous demandant -en silence- qui en héritera. Parce qu’on voit la dite machine comme le jouet qu’un enfant ne demande plus parce que ses parents l’ont prévenu qu’il n’en verra jamais la couleur s’il le mentionne une seule autre fois.  On se tient les fesses serrées. On fait comme si on n’y pensait plus, mais on a clairement un oeil sur cette machine.

À quelques jours de Noël, mon père est débarqué au chalet avec un cadeau pour mon beau-fils. Il avait un visage satisfait avant même que Félix ne déchire l’emballage. En fait, il savait qu’il s’offrait ainsi une double satisfaction: le visage illuminé de Félix en découvrant une vraie de vraie machine à gommes remplie de jelly beans, et le mien qui allait de la joie pour mon beau-fils à la complète stupéfaction: IL A OSÉ FAIRE ÇA !!!

Depuis ce jour, je me dis qu’au moins, la machine se trouve maintenant sous mon toit. Et bientôt, j’essaierai de la racheter à Félix au moins une fois par année…

2 Commentaires

5 janvier 2015 · 11:34

La recette de bloody ceasar de ma belle-mère

Dans ma belle-famille, il y a un running gag qui veut que ma belle-mère ne cuisine que très peu. En fait, elle cuisine pas pentoute. (Heureusement que mon beau-père est un roi des fourneaux!) Mais  elle fait les meilleurs bloodys, elle est donc toute excusée de ne pas savoir utiliser une mixette.

Tantôt, alors qu’elle préparait ses fameux drinks,  j’ai capté toutes les étapes. J’ai pensé que ça pourrait vous intéresser. C’est parti!

 Les ingrédients:

Couper un quartier de citron et mouiller le tour des verres.

image4Presser le tour des verres citronné dans le sel de céleri, ou le mix d’épices Clamato. Mettre une tranche fine de citron dans le fond du verre, et ajouter deux ou trois glaçons.

image2Ajouter une once à une once et demie de vodka, selon la taille du verre. Nous, on a mis l’once et demie.🙂

image6Quelques gouttes de sauce Worcestershire, et quelques gouttes de tabasco.

image1 2Remplir les verres de clamato. Et garnir de citron.

image2On a ajouté un haricot mariné plutôt qu’une branche de céleri, pour faire changement. Le goût vinaigré s’accorde vraiment bien avec la recette.

image3

image4 2Et voilà! Un bloody ceasar traditionnel, vite fait, bien fait!

2 Commentaires

Classé dans Bouffe

L’histoire des guirlandes de lumières -OU- Tout vient à point à qui sait attendre…deux ans.

Dimanche après-midi, on a installé sur la terrasse les guirlandes de lumières que j’ai achetées chez Target il y a plus de deux an. Chez Target aux États-Unis parce qu’à l’époque, il n’y avait pas de Target au Canada. Ça vous donne une idée.

Pour la petite histoire, à l’été 2012, lors d’une tournée annuelle de magasinage mère-fille, j’ai acheté 2 ensembles de guirlandes. Comme notre terrasse n’était pas encore construite à l’époque, j’ai fini par les donner à ma voisine Marie. À l’été 2013, lors d’une autre virée aux États-Unis, j’ai acheté 2 autres ensembles, espérant que ceux-ci se balanceraient un jour dans notre propre cours.

photo 3

.

C’est que, voyez-vous, chez-nous, il est commun d’attendre le moment propice avant de déployer la moindre parcelle d’énergie à tout projet d’amélioration domiciliaire. Qu’il soit question d’installation de cadres, de rénovation de salle de bain, ou de changement d’ampoule de la hotte de  cuisine…

(Au moment où je lis mon récit à mon chum, il s’empresse de tester les ampoules de la hotte et me jette un regard : les 2 fonctionnent, de quoi tu te plains?!)

…Tous nos chakras doivent être parfaitement alignés. Chacun de nos gestes est mûrement réfléchi, analysé et approuvé par l’ensemble de l’équipe c’est-à-dire, lui pis moi. Autrement, tel un couple qui participe à une télé-réalité de rénovation, ça tourne au vinaigre. Et dans ces cas-là, je me rassure en me disant que mon couple est parfaitement normal.

-C’est cute ta façon de sous-entendre que je ne suis pas assez vite pour toi.

-Merci.

Comme je préfère qu’on fasse les travaux ensemble, je ne peux qu’attendre le moment où je le sens d’humeur à se lancer dans un quelconque projet. J’ai un flair du tonnerre pour déceler le matin où il se lève avec la fibre de l’entrepreneur. Le gars qui a envie de résoudre des problèmes! Le gars qui veut régler des situations à grands coups de marteau! Quand ce  jour-là se pointe, en plus de prendre plaisir à l’aider, j’ai un plan machiavélique: presser le citron au maximum et lui faire faire, en douce, toute ma liste de petits projets qui traînent depuis un moment.

-T’es cute  de croire que je te vois pas venir à 100 milles à l’heure.

-Merci.

Dimanche, après l’installation – qui a duré un gros 20 minutes en forçant –  il nous est resté des ampoules sans contenant pour les protéger. Ce matin, mon chum m’a encore une fois démontré tout son génie à suggérant de les ranger dans un contenant à oeufs. Sérieusement, j’aurais voulu y penser moi-même.

photo

.

Mon chum peut non seulement refaire la salle de bain, il a aussi un côté Martha Stewart.  Qui peut se vanter de pouvoir jaser DIY avec mon chum ?  Qui?  J’ai pogné le jackpot… Vraiment.

-Oh que ça sent la fille qui a un projet à me faire faire…

– *Rire nerveux*

1 commentaire

Classé dans Réno-Déco, Vie de couple

Jour 5: À moi le vrai jerk chicken traditionnel!

On était chez mes beaux-parents à Toronto quand notre projet de voyage en Jamaïque s’est concrétisé.  Outre mon intérêt à découvrir la culture et l’histoire familiales de mon chum, j’avais un double agenda. Mon objectif personnel dans ce voyage, c’était de me gaver de jerk chicken, jusqu’à ce que je trépasse sous l’effet du piquant. Le jerk, c’est le poulet ultra épicé que les Jamaïcains cuisent sur des branches de pimento, l’arbre qui produit les graines de pimento. Ici, on appelle ces graines le piment de la Jamaïque, ou encore le Allspice. Avec le piment scotch bonnet, le pimento est l’épice principale de la recette traditionnelle.

P1030740

J’ai pris cette photo chez Scotchies, une institution en Jamaïque.

Le soir du jour 5, nous étions à Negril, et tous s’étaient mis d’accord pour aller dans un resto à jerk chicken,  « question que je sacre patience à tout le monde et qu’on en finisse avec mon satané poulet jamaïcain ».  C’était pas leurs paroles exactes, mais je pense que ça traduit bien la pensée générale à ce moment-là.

Comble de malheur, à notre arrivée, il n’y en avait déjà plus.  Histoire d’éviter le pire, Doreta a décidé que le lendemain soir, elle ferait son propre poulet jerk et m’expliquerait chacune des étapes.  Je trépignais.  Je valsais dans la maison.  Ma vie était un tourbillon de bonheur en croûte d’épices jamaïcaines. Le lendemain, je mangerais du vrai-vrai jerk chicken!

P1030357

.

-Prends des notes! qu’elle me dit le lendemain soir.

Je cours chercher mon Ipad, mon Iphone, un crayon, une feuille, mon appareil photo, je suis toute énervée, mon chum me dit de me calmer, c’est toujours bien juste du poulet. Jamais une volaille ne m’avait procuré autant d’excitation. Doreta m’a énuméré toutes les épices de la recette traditionnelle qui, finalement, sont toutes simples. Des graines de pimento, du poivre, beaucoup d’échalotes françaises, de l’ail, de la poudre d’ail, de la poudre d’oignon, et le scotch bonnet.

P1030355

Notre jerk chichen en préparation.

Elle utilise aussi un peu de la sauce jerk vendue à l’épicerie parce que sa liste d’ingrédients contient tout ça,  et aucun mot chimique imprononçable. Étonnament. Vive la Jamaïque. Vous comprendrez que j’en ai rapporté 6 pots.

P1030361

Le tiers d’une cuillère à soupe est suffisant. Oui, c’est si épicé que ça.

On a mélangé le tout, et massé le poulet pour bien l’enrober avant de l’enfourner.  Doreta avait les deux bras dans le four quand elle s’est exclamée:

-Ahhhh! J’allais oublier!

-Hen! Quoi?  Quessé, comment, pourquoi, où suis-je, que vais-je, que sais-je?!

La préparation avant et après la cuisson

La préparation avant et après la cuisson.

-J’ai une épice secrète que j’ajoute à la recette, qu’elle me dit, l’oeil pétillant. C’est ma touche personnelle, et ça fait toute la différence.

– Qu’est-ce que c’est? je chuchotais tellement je sentais qu’elle me livrerait une information privilégiée.

Elle ne répondait pas, elle fouillait dans ses armoires. Après avoir vu mon beau-père croquer un oeil de poisson avec délectation, j’étais prête à tout. Je m’imaginais toutes sortes d’ingrédients spéciaux et introuvables au Québec: un oeil de grenouille confit, une griffe de lapin réduite en poudre au mortier, du cartilage de lama bouilli, peut-être?

Elle a sorti un gros pot en plastique transparent et s’est exclamée:

-Je mets l’épice à poulet du COTSCO!

Recette traditionnelle, que je disais?

 

1 commentaire

Classé dans Bouffe, Voyage en Jamaïque

LRDS PRÉSENTE: Comment réparer des chaussures avec de la paillette!

Au rayon des projets DIY, (Do It Yourself– Faites-le vous-mêmes) je ne suis pas reconnue comme étant une fille manuelle. Soyez donc rassurées, si je peux le faire, vous le pouvez aussi.  Comme je n’avais jamais manipulé de paillettes avant le jour où j’ai attaqué ce projet, mon chum me trouvait pas mal ambitieuse de m’être aussi bien équipée…

IMG_3568

J’ai trouvé mes sachets de paillettes dans une boutique de variétés. À 1$ le sac, j’ai pas pu me retenir.

Je vous suggère de regarder le vidéo avant d’aller plus loin. Vous découvrirez comment faire.

Maintenant, gros plan sur les résultats! (Vous pouvez cliquer sur les photo pour les voir en plus grand.)

Mes bottillons étaient usés sur le devant de la semelle et aussi sur le talon.  J’ai appliqué la colle pailletée à main levée, mais une bande de ruban adhésif vous aidera à ne pas en mettre partout!

1

La colle et la paillette ont servi à « remplir » les imperfections des semelles, à donner une seconde chance…et une métamorphose à mes bottillons préférés. Honnêtement, je trouve ça trop chouette!

2

Pour tester la colle paillettée sur du tissu, je n’avais aucune réticence à utiliser ces chaussures comme cobayes: elles n’ont coûté que 29$, et je trouvais qu’elle manquaient de punch de toute façon.

Ces chaussures manquaient de punch. Elles m'ont coûté 29$, je n'avais donc aucune réticence à les utiliser comme cobayes!

Parce qu’elles sont ouvertes, j’ai pris soin de remplir l’intérieur des chaussures avec un sac de plastique. J’ai aussi collé du ruban tout autour de la boucle pour l’isoler, parce que je devais aussi mettre des paillettes sous la boucle. On le fait bien ou on le fait pas! Comme je l’ai mentionné dans le vidéo, la colle est blanche mais en séchant, tout est transparent et magnifiquement brillant. Voyez?

Comme je l'ai mentionné dans le vidéo, la colle est blanche mais en séchant, tout est transparent et magnifiquement brillant.

Je trouve le résultat vraiment surprenant. Pour même pas 10$ d’investissement, (paillettes, pinceaux et colle) ces chaussures sont uniques…et je peux me vanter d’avoir fait ça toute seule!

Voilà! Joli, non?

J’ai ces chaussures que mon chum appelle nappe de pique-nique depuis au moins 6 ans. Comme en témoigne la saleté du tissu (qui est carrément troué au niveau du talon) je l’ai ai portées en masse. C’était un projet plus laborieux, mais le résultat en vaut la peine. J’ai mis plusieurs épaisseurs de colle au niveau de la semelle pour fixer la paillette, l’avenir me dira si c’était une bonne idée de faire aussi l’intérieur. Je l’ai fait parce que même une fois mon pied à l’intérieur, on voyait le tissu à carreaux sale, qui n’allait plus du tout avec la paillette rouge. Pour votre premier projet, mon conseil: concentrez-vous sur l’extérieur.

Ces chaussures ont au-delà de 6 ans. Le tissu était sale et même troué par endroits. Avec un peu de temps et de minutie, je leur ai donné une seconde chance.

Et voilà! J’espère vous avoir donné envie d’essayer. Vous pourriez couvrir de paillettes le caoutchouc d’une paire de Converse,  ou même des ballerines bon marché!  Si vous aimez, je vous invite à partager ce projet sur votre page Facebook. Le bouton de Partage est juste en-dessous!

À bientôt!

signature

5 Commentaires

Classé dans Tranche de vie